DE IT EN FR ES Français
Home
rechercher   go
Home » Information » Investir en Autriche 2010 » I. L'Autriche
I. L'Autriche
L'Autriche, pays continental, est située dans le sud de l'Europe centrale. Par sa position elle est depuis toujours le carrefour des voies de communication entre les grands centres économiques et culturels de l'Europe.

L’Autriche est un état fédéral composé de neuf Länder: Burgenland, Basse-Autriche, Carinthie, Haute-Autriche, Salzbourg, Styrie, Tyrol, Vienne, Vorarlberg ; son territoire couvre une superficie de 83.858 km².

Au recensement de 2009, l’Autriche comptait 8,376.000 millions d'habitants. 98% de la population autrichienne sont d'expression allemande. Des membres des six groupes ethniques reconnus en Autriche vivent dans cinq Länder fédéraux.

Le 26 octobre 1955, premier jour de la souveraineté recouvrée, le Conseil National autrichien a adopté la loi constitutionnelle fédérale qui garantit la neutralité permanente de l'Autriche.

Avec la fin de la guerre froide, l'Autriche, de sa position marginale entre «Est» et «Ouest», s'est retrouvée au plus près du centre d'une Europe élargie. Depuis le 1er janvier 1995, elle est membre de l'UE ainsi qu'observateur auprès de l'Union de l'Europe occidentale.

Vienne est à la fois capitale de l'Autriche et d’un des neuf Länder. Située dans la partie orientale du territoire, une soixantaine de kilomètres seulement la séparent des frontières de la Hongrie, de la République tchèque et de la Slovaquie. Avec l'ouverture à l'Est, la métropole danubienne est devenue une des implantations européennes les plus importantes.

La capitale fédérale est le siège des organes législatifs de l’Etat, du gouvernement fédéral, des autorités administratives centrales et des cours suprêmes, ainsi que d’un certain nombre d’organismes et institutions internationales.

Vienne est le centre de la vie économique autrichienne. Outre les principales entreprises industrielles d’usinage de métaux, de mécanique de précision, d’électrotechnique et de fabrication de moteurs, les sièges sociaux des grandes banques autrichiennes, des caisses d’épargne, des compagnies d’assurances et de la plupart des grandes firmes autrichiennes y sont regroupés.

Le produit intérieur brut par habitant compte parmi les pays les plus élevés de l'UE. L’Autriche est un pays industrialisé hautement développé qui compte également un important secteur de services. Les échanges commerciaux avec les Etats de l'UE continuent d’occuper une place dominante. En volume, l'Allemagne est ainsi le partenaire commercial le plus important, suivi de l'Italie, de la France et des Pays-Bas.

La majeure partie des investissements directs autrichiens à l'Est est dirigée vers la Hongrie et la Tchéquie. L’Autriche réalise également une part importante d’investissements en Pologne, Slovaquie et Slovénie. Avec l'élargissement de l'Union Européenne aux pays de l’Europe de l’Est en 2004, l'Autriche a renforcé son rôle de plaque tournante des échanges et transports internationaux. L’expérience des firmes autrichiennes dans la conception et la mise en œuvre d'opérations avec les anciens pays du CAEM contribuent à faire de l'Autriche un site d’implantation européenne d'envergure internationale. De nombreux consortiums internationaux ont commencé à coordonner leurs activités en Europe de l'Est à partir de l'Autriche, ce qui a ouvert de nouvelles opportunités au secteur du transit international.

En comparaison avec d’autres nations industrialisées de l’Occident, l’Autriche est le premier investisseur à l’Est. Aucun pays industrialisé ne peut rivaliser avec l’Autriche en terme de proximité géographique avec les marchées en croissance de l’Europe de l’Est.

L’Autriche compte parmi les 10 pays les plus riches du monde. Ainsi, elle offre non seulement un marché au pouvoir d’achat important, mais aussi une infrastructure adaptée au marché et à la consommation. Le bon climat social, la stabilité politique et monétaire ainsi que la quasi-absence de grèves sont également responsables de la réussite de l’économie autrichienne.

Une réforme fiscale, en vigueur depuis le 1er janvier 2005, a sensiblement réduit l’imposition des entreprises. Le taux de l’impôt sur les bénéfices des sociétés s’élève désormais à 25% seulement du bénéfice imposable.

Il faut également remarquer que le dynamisme dans ce pays s’est également traduit par une forte augmentation des investissements directs étrangers en Autriche.

© Petsch Frosch Klein Arturo Rechtsanwaelte 2010


retour imprimez